Les premiers ministres des provinces et territoires collaborent en vue de renforcer les relations Canada – États-Unis


EDMONTON, 18 juillet 2017 – Les avantages que procurent le commerce, les échanges commerciaux et les investissements qui sont liés à la relation, si importante, qu’entretient le Canada avec les États-Unis demeurent au centre des préoccupations des premiers ministres des provinces et des territoires1. Cette relation est essentielle à la prospérité et à la sécurité économique dont bénéficient les Canadiens et les Américains aujourd’hui. Dans le cadre de leurs discussions, les premiers ministres ont d’ailleurs rencontré l’ambassadeur du Canada aux États- Unis, David MacNaughton.

À plusieurs occasions au cours des derniers mois, ils ont également fait valoir auprès des décideurs américains l’importance de maintenir et, dans la mesure du possible, d’améliorer la libre circulation des biens et des services entre les frontières du Canada et des États-Unis. La mission, conclue avec succès par le Conseil de la fédération à Washington, D.C. en juin dernier, en constitue un bon exemple.

Les premiers ministres se sont engagés à poursuivre leurs efforts de mobilisation et de défense des intérêts des provinces et des territoires auprès de ces décideurs, tant au plan national que des États, de même qu’auprès des chefs d’entreprises et d’industries des États-Unis.

ALENA
Le Canada et les États-Unis sont l’un pour l’autre le premier partenaire sur le plan du commerce et les partenaires les plus importants pour les entreprises et l’emploi. En 2016, les échanges commerciaux bilatéraux de biens et de services entre les deux pays ont totalisé 841 milliards de dollars canadiens; 400 000 personnes et une valeur d’environ 2,4 milliards de dollars canadiens en biens et services franchissent quotidiennement la frontière Canada – États-Unis. Les États- Unis jouissent d’un excédent commercial important en ce qui concerne les biens et services avec le Canada – le seul excédent parmi ses cinq partenaires commerciaux les plus importants. De plus, près de 9 millions d’emplois aux États-Unis et 1,9 million d’emplois au Canada dépendent du commerce et des investissements avec le Canada. Le Mexique est également un partenaire commercial précieux tant pour le Canada que pour les États-Unis, avec des échanges commerciaux trilatéraux qui atteignaient près de 1 450 milliards de dollars canadiens en 2016. Le commerce avec le Mexique crée annuellement environ 4,9 millions d’emplois aux États-Unis et près de 2 millions de Canadiens se rendent chaque année au Mexique par affaires ou par plaisir.

Les négociations visant à moderniser l’ALENA seront l’occasion pour le Canada de s’assurer que la nouvelle entente est bien adaptée aux réalités d’un marché nord-américain intégré. Tout comme lors des négociations fructueuses de l’AECG avec l’Union européenne, les provinces et les territoires seront étroitement engagés dans toutes les étapes de la négociation, notamment en participant activement au développement de la stratégie canadienne et en ayant accès de manière continue aux textes de l’accord.

1 John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique, n’a pas participé à la Rencontre estivale 2017 des Premiers ministres des provinces et territoires.


- SUITE -